L'Hospitalisation de jour

L’hospitalisation à Ker Yonnec se veut la plus proche de la réalité sociale : notre volonté est que toute personne prise en charge dans notre établissement retrouve rapidement son équilibre et sa joie de vivre.



Objectifs thérapeutiques

L’hôpital de jour a pour mission d’être un lieu :

  • cherchant à apporter un mieux être à travers la pratique d’activités thérapeutiques d’expression,

  • de maintien d’un lien social par le travail en groupe favorisant le développement de la communication et des échanges et par l’ouverture sur l’extérieur,

  • un espace favorisant la reprise : d’une rythmicité dans le quotidien, de repères dans le temps,

  • de recherche d’une meilleure autonomie et d’un minimum d’adaptation aux situations de la vie quotidienne,

  • d’élaboration et de conduite d’un projet avec le concours des autres partenaires médicaux, sociaux et éducatifs.


    La sollicitation de l’expressivité, de la créativité vise à remobiliser les investissements et les désirs propres de chacun, la mise en œuvre des compétences, la relance d’apprentissages de tâches simples mais concrètes pour améliorer l’autonomie.



 

 



Prise en charge

L’hôpital de jour accueille des patients adultes et autonomes, (les personnes à mobilité réduite sont bien évidemment accueillies).

Des patients nécessitant une consolidation de leur état suite à une hospitalisation complète.

Des patients stabilisés, demeurant toutefois fragiles et vulnérables.

Des patients en début de crise pour lesquels une hospitalisation complète n’est pas encore souhaitable ou souhaitée ou ne se révèle pas indispensable.

Des patients présentant une pathologie schizophrénique dont l’état psychique nécessite une poursuite de soin dans un lieu transitionnel.

Des patients présentant des troubles névrotiques avec décompensations anxieuses et dépressives nécessitant l’établissement immédiat d’un lien relationnel et d’un accompagnement psychothérapique.

Des patients dépendants (pratiques addictives principalement), dont le contexte habituel est tel qu’il peut entraîner une rechute s’il n’est pas mis en place une protection ou un soutien extérieur jouant un rôle préventif. Pour ces patients, des prises en charge très spécifiques s’imposent (troubles des conduites alimentaires, alcoolisme).

Des patients présentant une personnalité (type état limite) avec risque de décompensation ou de passage à l’acte.

Des patients âgés présentant des troubles cognitifs, une détérioration mentale débutante, ou un épisode dépressif dans une forme pseudo démentielle ne nécessitant pas d’hospitalisation complète.

 

 



Une prise en charge individualisée

Le projet médical élaboré par la Conférence Médicale d’Etablissement privilégie une prise en charge individualisée du patient, sans écarter la dimension institutionnelle.

Chaque patient est suivi quotidiennement par un psychiatre.



Parallèlement le patient sera amené à travailler avec l’équipe de soins en fonction de l’indication médicale autour de différentes activités : activités aquatiques, sportives, culturelles, manuelles, thérapeutiques ou expressives et des activités de réadaptation.

Le projet thérapeutique donnera lieu à une réévaluation et une réactualisation périodique par l’ensemble de l’équipe de façon à éviter toute chronicisation, à introduire dès que possible les éléments de préparation à la sortie et à la réinsertion.